Alors que le nouveau lotissement de la Draye est en pleine expansion et compte régulièrement de nouveaux habitants, le nombre d'instituteurs de nos écoles maternelle et élémentaire ne suit pas l'augmentation de la population de Jacou.

Il faut dire qu’en élémentaire, les classes peuvent encore absorber quelques inscriptions. Mais qu’en est-il de la Maternelle ?

Cette année a été un peu bousculée pour nos institutrices. Elles ont réussi à faire face à toutes les inscriptions en cours d’année en ayant prévu à l’avance un système de classe à double niveaux pour accompagner cette montée en puissance des effectifs. Malheureusement on ne connaît pas à l’avance le nombre exact d’inscriptions et les niveaux de classe des enfants qui arriveront en cours d'année prochaine.

L’état des lieux pour l’heure est de 186 enfants en maternelle au mois de juin pour 6 classes donc 31 enfants par classe. Le compte rendu du CDEN d'avril montre les ouvertures et fermetures dans le département.

Le couperet est tombé : Pas d’ouverture de poste en maternelle à Jacou

Alors que pouvons-nous faire ?

Tout.

Tout est à faire.

Il est encore possible d’obtenir un poste d'enseignant non titulaire pour l’année prochaine. Toute la mobilisation, la volonté que nous mettrons chacune et chacun pour défendre une école laïque de qualité où les enfants ne sont pas parqués juste pour être gardés reste la clé de la réussite pour ce poste. La question n'est pas d’être parents de telle ou telle association ; il s’agit simplement aujourd’hui d’être parent et citoyen pour nos enfants, « nos pitchounets », « nos petits anges », nos chères têtes blondes ou brunes.

Enfin bref, faire l’effort de nous rassembler pour une même cause le bien être de nos « p’tits amours » car c’est bien à eux que l’on pense avant tout.

Si ce discours vous va au cœur, si vous souhaitez vous investir pour cette cause, que vous soyez parents, grands-parents, ou simplement solidaires, venez le vendredi 13 mai à partir de 17h dans les locaux de l'école maternelle de Jacou pour rencontrer ceux qui veulent que les choses changent.

Merci !